MALATESTA (1870-1920)

Henri Théodore Malteste, qui a opté pour le pseudonyme de Malatesta, est né à Paris. Il se fait très vite un nom avec ses caricatures et dessins humoristiques renvoyant au moyen-âge. Dans L’Illustration, sa signature apparaît au début des années 1890, avec « Les chiffonniers » dont il rédige le texte et signe les illustrations (20 et 27 février 1892). En 1893, il donne « Le singe avertisseur », conte gothique en vers (16 septembre). On lui doit « Comment Gringoire prit l’épée pour avoir sa franche lippée…Comment le susdit la quitta pour diner » (16 mars 1895). Signalons aussi « Comment on chassait…Comment on chassera », publié en 1897. Il a illustré des ouvrages de François Coppée, de Gustave Flaubert et des Contes en prose de Leconte de Lisle. Outre L’Illustration, il a donné des dessins à diverses publications (Le Monde illustré, La Caricature).

__________________________________________________________________

L’illustration 1893