Myrmidon dans l’espace

couv_myrmidon2pinceauThierry Martin
couleur
Thierry Martin
aux éditions de la Gouttière

Format à l’italienne : 25,5 x 19,5 cm
Nombre de pages : 32
ISBN / EAN : 979 10 92111 057
En librairie le 15 janvier 2014
__________________________________________________________________

Lorsque Myrmidon enfile un déguisement, le monde qui l’entoure n’est plus le même…
Et lorsqu’il se retrouve parachuté avec une combinaison d’astronaute, on se doute que les extraterrestres ne sont pas bien loin…

Après la trépidante aventure de Myrmidon au pays des Cow-boys, c’est dans l’espace que le lecteur retrouve ce petit personnage. Le duo Dauvillier / Martin, une fois encore, nous plonge entre rêve et réalité grâce à ce décor toujours simple, ce jeu de cadrages entre les cases et ces mouvements dynamiques. Le principe reste donc le même pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

__________________________________________________________________
Myrmidon_dans-l'espace_page

In each episode, Myrmidon arrives in this pyjamas. As soon as the finds a costume and puts it on, adventure begins inthe imaginary world related to it. An endlesse discovery of childhood universes, easy read alon for the very young. A brillant variation on Little Nemo.

__________________________________________________________________

__________________________________________________________________

Critique sur le site Case Départ

Myrmidon est un petit garçon espiègle, rêveur et toujours en quête d’aventure. Myrmidon au pays des cow-boy était sa première péripétie ; le voici maintenant dans l’espace. Le petit garçon évolue toujours sous l’oeil bienveillant de ses deux papas : Loïc Dauvillier au scénario et Thierry Martin au dessin. On monte dans la fusée, compte à rebours : 5, 4, 3, 2, 1 partez !

Le petit Myrmidon aime jouer dehors, aujourd’hui, il a décidé de faire du tricycle. Quand tout à coup, sa roue avant heurte une petite pierre. Dans son envol, il se rattrape à une tenue particulière. Tel un parachute, il redescend sur terre, tranquillement. Ce costume, c’est celui d’un cosmonaute. Ni une, ni deux, il enfile sa combinaison… Et c’est le début d’une nouvelle aventure ! Le casque vissé sur la tête, il découvre une fusée et son petit occupant : un extra-terrestre…

Après le pays des cow-boys et des indiens, Loïc Dauvillier envoie son petit héros dans l’espace, à bord d’une fusée pilotée par un alien sympathique. Cette nouvelle aventure muette permettra aux primo-lecteurs (3/5 ans) de lire l’album en autonomie mais surtout se créer sa propre histoire, de rêver et de s’amuser. La narration permet une lecture fluide ; le découpage est toujours identique : une, deux ou trois vignettes par planche. Les cases n’ont que peu de détails invitant l’enfant à faire fonctionner son imaginaire lors de la lecture. Le héros étant toujours visible dans toutes les cases, afin de faire le lien plus facilement. Le trait agrémenté de belles couleurs de Thierry Martin rend admirablement l’ambiance, tout en douceur, du récit. On a juste une envie : monter dans la fusée avec Myrmidon pour une belle échappée autour de la Terre !

Critique sur le site Une autre Histoire
Dimanche 12 Janvier 2014

 

Myrmidon a l’art de se mettre dans des situations incroyables. Ce jour-là, alors qu’il est tranquillement en train de faire du vélo, sa roue avant bute sur une grosse pierre et il se retrouve projeté dans les airs. La chute va être terrible mais, alors qu’il tombe, il se raccroche in-extremis à un vêtement qui flotte dans les airs. Myrmidon s’en sert comme parachute et atterrit alors en douceur (enfin un peu sur les fesses, quand même), sur la terre ferme. Ouf, sauvé !! Ce vêtement apparu comme par magie, n’est autre qu’une combinaison spatiale et à tous les incrédules qui pourraient se poser la question de savoir comment une combinaison spatiale a pu se retrouver dans les airs, et bien j’aurais envie de dire que c’est exactement sa place, ce qui arrange bien le petit Myrmidon. Cette combinaison est pile à sa taille, alors pourquoi ne pas l’essayer, surtout qu’une fois enfilée, un casque roule à ses pieds et que lui aussi semble être parfait pour sa tête.Ah, il faut le voir le Myrmidon avec son costume de cosmonaute, il a fière allure, et il faut reconnaître que cet équipement tombe au bon moment, puisqu’une étrange fumée commence à apparaître autour de lui, une fumée si dense que Myrmidon est obligé de marcher en tâtonnant pour voir s’il n’y a pas un obstacle devant lui et forcement il y en a un. BING !! Myrmidon se retrouve par terre pour la deuxième fois de la journée. Mais qu’est-ce qui a bien pu provoquer d’un coup toute cette fumée et sur quoi a-t-il butté ? Le petit garçon lève les yeux et aperçoit une immense fusée. Jusqu’ici, tout est normal. Une combinaison, un casque, il ne manquait plus que la fusée.

 

Devant lui, une échelle qui mène tout en haut d’une porte qui donne accès à l’intérieur de l’engin. A la place de Myrmidon, vous auriez fait quoi ? Vous auriez grimpé le long des barreaux pour atteindre le sommet et voir de plus près l’intérieur, car il faut bien avouer que ce n’est pas tous les jours qu’on découvre une fusée à coté de chez soi. Mais alors que notre intrépide aventurier s’apprête à monter, une main lui touche l’épaule. Myrmidon se retourne et découvre un extraterrestre qui semble vouloir rentrer en contact avec lui. Horreur !! Effrayé, terrorisé, il monte à toute vitesse sur l’échelle espérant échapper au monstre qui le suit. Que va-t-il se passer ? Myrmidon va-t-il finir désintégré, enlevé, ou mangé en sandwich ?De l’imagination, c’est sur, Myrmidon n’en manque pas, c’est indéniable. Un chapeau de cow-boy qui traîne et le voilà parti dans les plaines de l’ouest sauvage avec des attaques d’indiens et tout le reste, une combinaison qui vole et le voilà dans l’espace. Que va-t-il se passer si il trouve un des ces jours une épée par terre ou un casque de pompier ? Certainement tout un tas d’autres aventures puisque c’est bien de cela qu’il s’agit. D’imagination, de rêves et de jeux qui font que les enfants sont capables de s’envoler, de partir, de combattre un monstre ou d’attaquer un château fort dès qu’ils le veulent et pour leur plus grand plaisir. Deuxième volet des aventures de Myrmidon écrites par Loïc Dauvillier (La petite famille, Mon copain secret, Hugo et Cagoule aux éditions de La Gouttière ou encore L’enfant caché, aux éditions Lombard), grand scénariste pour petits et grands qui signe-là une histoire sans paroles pour les plus jeunes lecteurs et qui est une belle manière d’aborder la bande dessinée. C’est Thierry Martin, le grand dessinateur de la trilogie sur le Roman de Renart aux éditions Delcourt (et qui participe activement au merveilleux site Mauvais esprit), qui illustre avec un trait rond, un dessin très simple, souple et joyeux, avec beaucoup de mouvement, la vie extraordinaire de ce petit garçon. Les deux auteurs dépeignent merveilleusement le monde de l’enfance, ses secrets et sa magie, monde que nous, adultes, avons bien sur trop vite oublié. Heureusement que Myrmidon est là pour nous rappeler qu’il ne faut pas grand chose pour s’y replonger.

David Fournol

__________________________________________________________________