Archives pour la catégorie Non classé

Y revenir

Plus d’un an sans intervenir sur ce blog.

Pourquoi cette absence ?
Pourquoi ce besoin d’y revenir ?

Je ne sais pas et je n’ai pas envie de le savoir.
Une chose est certaine, je suis de retour.

Quoi de neuf depuis mai 2014 ?

Je ne suis plus le responsable artistique du projet Château Brignon.
Mon contrat a pris fin en août 2014.
La nouvelle proposition de contrat ne me permettait plus de travailler sereinement sur ce projet. J’ai donc préféré en resté là.

Je pense avoir pris la bonne décision car depuis, la ville de Carbon-Blanc a pris la décision de sortir du projet et de récupérer le lieu magique qu’est Château Brignon.

Le pole ressource bande dessinée a laissé place à une école de jeune entrepreneur, une salle des fêtes… etc…
Le projet comme il avait été conçu, a été balaye d’un retour de manche après le changement de majorité lors de la dernière élection municipale.

Aucune surprise, puisque la nouvelle majorité avait fait campagne sur l’arrêt du projet.

Ce qui est plus surprenant, c’est la façon dont ce projet a été arrêté.
A l’annonce des résultats du premier tour, j’étais (légitimement) inquiet du devenir du projet. A ma grande surprise, les élus sont venus nous rencontrer pour nous rassurer.
 » Le projet perdurera. Vous faites du bon boulot. » avaient ils annoncé.
J’ai voulu y croire.
L’avenir a démontré que c’était une erreur.

Pour le moment, le festival Bulles en Hauts de Garonne semble résister à la tempête.
Tant mieux !

 

La mort douce des auteurs

Pere_Lachaise_Beaumarchais_Pierre_Augustin_Carron_de_28eme_section_02_max

Beaumarchais, père du droit d’auteur reste sans voix à l’annonce des -10 %

Je ne sais pas si vous avez suivi les derniers événements du petit monde de l’édition.
Non, il ne s’agit pas d’un nouveau best-seller, d’une nouvelle fusion mais de la dégradation des conditions de travail des auteurs. Depuis quelques années, la crise est un argument de poids dans la négociation entre les auteurs et les éditeurs. Les livres se vendent moins… Il est donc nécessaire de revoir le niveau de rémunération des auteurs. Le SNAC s’est inquiété de la situation. Le syndicat n’a pas arrêté d’alerter les auteurs… Dans un message Facebook, David Chauvel rappelait :

« Ami(e)s Auteurs, un contrat d’édition n’est PAS un contrat de travail.
Je pense qu’il est indispensable que chaque auteur, débutant ou expérimenté, se rentre ça dans le crâne une bonne fois pour toutes. Car le conséquence directe de ce constat est qu’à aucun moment il ne prend en compte vos nécessités vitales. »

Qu’il écrit bien ce Monsieur David Chauvel.

Aujourd’hui, une nouvelle dégradation des revenus des auteurs tombe du ciel. Cette fois, c’est moins  8% de plus pour la caisse de retraite complémentaire obligatoire et 2% pour une assurance professionnelle obligatoire.

Donc, pour 2015, c’est une baisse de 10% des revenus des auteurs.

Alors, si vous entendez des auteurs crier : « Je jette l’éponge ! », ne vous étonnez pas. Vous savez maintenant pourquoi.

Phylactère… Quand ?#3

le-journal-pour-tous-28-octobre-1896
L’apparition des bulles dans la séquence ?
Toujours la même question qui me taraude…

Hier soir, en feuilletant la version électronique du journal pour tous du 28 octobre 1896, j’ai découvert cette planche de O’Galop (créateur  Bibemdum Michemin)… Qu’est-ce que l’on y trouve ? un phylactère… une bulle !